(Action 5) Création d’un réseau de sites protégés (sites d’hibernation et de reproduction), sites prioritaires et potentiels

pose de micro-nichoirs à chauves-souris

La façon la plus évidente de contribuer efficacement à la sauvegarde des chauves-souris consiste à créer un réseau de sites protégés pour l'hibernation et la reproduction, de sites prioritaires ou de sites potentiels, permettant aux chauves-souris d'accomplir leur cycle de vie.

La CMNF et le CPIE Chaîne des Terrils ont ainsi collaboré avec de nombreux partenaires publics ( Conservatoire d'espaces naturels du Nord et du Pas-de-Calais, 3 Parcs naturels régionaux, le département du Nord, l'Etablissement public foncier, l'Office national des forêts, Espace naturel Lille métropole, des communautés de communes, des collectivités publiques...) qui ont contribué à la réussite de ce projet : en 5 ans, 40 sites d'hibernation et 22 de reproduction ont été aménagés et mis en protection.

Les travaux d'aménagement réalisés par les chiroptérologues permettent non seulement de garantir la tranquillité des chauves-souris en limitant les possibilités d'intrusions intempestives mais également d'optimiser leurs conditions d'accueil grâce à des travaux d'isolation pour garantir une température stable et une hygrométrie élevée et l'installation d’éléments favorisant l'accroche des chiroptères.

Tous les sites aménagés bénéficient d'un suivi annuel. Outre les données en nombre et diversité d'espèces enregistrées, ces suivis permettent de confirmer la réussite des aménagements réalisés.

A titre d'exemple, en 2005, en forêt de Nieppe, 13 blockhaus utilisés l'hiver par des chauves-souris ont été aménagés pour favoriser leur présence. On note aujourd'hui une augmentation de 67% de présence.